La maîtresse des chamois

Bionaz


Accès

Avant de rejoindre la digue de Place Moulin, la route effectue deux virages larges. Laisser la voiture en bord de route, au niveau du premier lacet (à gauche) et descendre à pied jusqu’à un groupe de maisons. Traverser le pont qui enjambe le cours d’eau pour remonter ensuite le versant opposé de la vallée jusqu’au point de départ évident. Attention : terrain abrupte et délicat. 40 minutes depuis le virage de la route carrossable.


Description du parcours

Il s’agit probablement de la cascade la plus célèbre du Valpelline, en termes de difficulté moyenne/haute. Sa célébrité est largement méritée, à tel point d’être absolument recommandée à tous les glaciéristes passionnés disposant d’un minimum d’expérience en terrain d’aventure. En effet, ici, nous ne sommes pas dans la zone de confort typique de la vallée de Cogne ; avant de planifier son ascension, il faut prendre en considération toute une série de facteurs, parmi lesquels figure bien évidemment le facteur nivologique. L’approche peut également s’avérer longue, selon le niveau de praticabilité de la route qui mène à la digue de Place Moulin.
La cascade est caractérisée par la présence d’un grand saut stalactitique initial (de difficulté variable, selon sa formation), suivi d’une section supérieure plus facile mais dont les amarrages sont toujours à réaliser. La zone était équipée d’amarrages fixes (spits) mais la violence des eaux en été n’épargne rien, ni même les pitons à expansion.
Sur le plan technique, on pourrait la comparer à Stella artice dans la Valeille… mais demandant un effort général plus poussé.

Difficulté : IV/5
Longueur : 200 m
Première montée : E. Marlier, C. Rosset 1989
Altitude : 2050 m
Exposition : Nord-Ouest
Coordonnées : Lon.: 7,48074 Lat.: 45,891793 – UTM (ED50) – X: 382213,61 Y: 5083345,98

L1 : saut vertical esthétique abordable le long de plusieurs lignes. Relais à la fin sur de la glace. Un relais sur rocher, à droite (spits) était présent, mais n’est plus utilisable.
L2, L3, L4 : les difficultés de la cascade diminuent de manière significative. On monte en effectuant les relais, à son gré, sur la glace jusqu’à la fin de la cascade.

Descente : en relais, le long de la cascade (abalakov).

Texte et photos extraits de Effimeri barbagli (M. Giglio, 2014), le guide complet des cascades de glace en Vallée d’Aoste.

Meteo
Meteo

Détails
Aosta
°C
°C
Zones touristiques
Zones touristiques

Mont-Blanc

Grand Paradis

Grand-Saint-Bernard

Aoste et environs

Mont-Cervin

Mont-Rose

Vallée Centrale

Offre touristique
Offre touristique
Webcam
Webcam