Haute Route n° 2

La route naturaliste : une randonnée alpine à la découverte de la flore et de la faune

La Haute Route n° 2, dénommée la Haute Route naturaliste, est un itinéraire de randonnée très intéressant : il se déroule en effet en grande partie sur les territoires du Parc National du Grand-Paradis et du Parc Régional du Mont-Avic.

Cet itinéraire traverse de merveilleux paysages sauvages - peuplés de nombreux exemplaires de flore et de faune alpine, même des espèces les plus rares - ainsi que des zones habitées où l’on peut découvrir les origines antiques des traditions et de l’artisanat valdôtain de même que déguster les produits typiques locaux. Dessinée sur le versant situé à droite de la Doire Baltée, la Haute Route n° 2 est accessible à tous puisqu’elle se déploie sur des sentiers balisés bien tracés, d’une largeur moyenne de 80 cm. Le randonneur habitué à marcher en montagne pourra parcourir tout le tracé de la Haute Route, alors que ceux qui s’adonneront aux plaisirs de la randonnée pour la première fois pourront choisir des sentiers plus courts et à une altitude moins élevée.

L’itinéraire, qui se déroule de Courmayeur à Donnas et compte 14 étapes d’une journée chacune et d’une durée de 3 à 5 heures de marche, offre différentes haltes : campings, bivouacs, refuges, hôtels et dortoirs. A toutes les étapes ou presque, le parcours descend dans le fond de la vallée où l’on peut bénéficier de tous les services offerts dans les villages ou rentrer en bus et terminer ainsi la randonnée. Il est possible de parcourir l’itinéraire en été ; ce dernier, qui se déroule dans la haute et la moyenne montagne, passe à travers prés, pâturages, bois et pierriers et reste généralement à une altitude moyenne de 2000 m même s’il atteint parfois les 3000 m (le col Loson est à près de 3300 m !).

Dans ce cadre où la nature est encore intacte, on peut admirer la grâce d’un chamois dans sa course ou le vol élégant d’un aigle royal, ou encore être entouré de bouquetins qui se réunissent au coucher du soleil pour brouter l’herbe au pied des moraines et des neiges éternelles. La meilleure période pour admirer la flore est le mois de juillet, quand en montagne la floraison est à son point culminant et forme de petites taches de fleurs aux couleurs vives, que l’on ne remarquerait pas à une altitude moins élevée mais qui ressortent davantage là-haut et prennent une toute autre valeur : elles représentent la victoire de la vie sur la rigueur du milieu.

étape 1 étape 2 étape 3 étape 4 étape 5 étape 6 étape 7 étape 8 étape 9 étape 10 étape 11 étape 12 étape 13 étape 14

Meteo
Meteo
Zones touristiques
Zones touristiques

Mont-Blanc

Grand Paradis

Grand-Saint-Bernard

Aoste et environs

Mont-Cervin

Mont-Rose

Vallée Centrale

Haute Route 2
Haute Route 2